• April 4, 2020
0 Comments

print

Information reaching the Communications office of RECOWA-CERAO has indicated that the Catholic Church all over Africa has refused to be defeated by this dangerous Virus. RECOWACERAO NEWS AGENCY has discovered that far from being let down by the suspensions of the masses linked to Covid-19, most of the African countries have been making use of the Internet and local radios to continue their pastoral work.

The bishops of Senegal have suspended, since March 17 and until after the Easter festivities, public religious offices to stem the spread of Covid-19 in the country which has 86 cases of coronavirus on March 24.

Faced with this constraint, the dioceses organize themselves to live in spiritual communion with the faithful through the airwaves of the radio and social networks. This is the case for the diocese of Thiès, in western Senegal, where “there are masses broadcast live on Facebook and local radios,” said Father Armand Ngamby Ndiaye, the diocese’s communications officer.

On Sunday, March 22, Mgr André Gueye, the bishop of Thiès, celebrated a mass broadcast live for the whole diocese by two local radios, Web-TV and Facebook pages. The communication officer, who was delighted with the enthusiasm that these initiatives arose among the faithful, explains that this work will continue with all the liturgical texts of the week. “The priests will take 5 to 10 minutes to comment on the two readings of the day and the psalm, through a video,” he confides. Spiritual communion is an expectation of the faithful ”.

The same approach was adopted in Dakar, where the Catholic radio station, “Espérance Fm”, retransmits masses live, celebrated by Father Baye Rémi Diouf, director of the Office of Communication of the Diocese of Dakar (Ofcom). The diocese’s Facebook page also serves as a support for this purpose.

For his part, Joseph Sané, the host of the Catholic program which broadcasts every Sunday on public radio, plans to broadcast Masses. Sunday, March 22, he broadcast live a mass celebrated in a chapel in Rome.

Difficulties should not be an obstacle

Even in the diocese of Kaolack (Center) where resources are very limited, we never tire of inventing to nourish the faithful with the word of God. Due to the confinement of certain local radio workers where the mass was to be broadcast, this diocese has moved towards individual initiatives. “Usually, it is via the RTS [the Senegalese public television editor’s note] that we make the retransmissions, and we wanted to do it especially during this period of Covid-19. But it was impossible because the agents are also subject to confinement, “regrets Father Christophe Ndong, head of the communication commission of the diocese. However, as pastoral and individual initiatives taken at the parish level, “people make recordings which they publish in WhatsApp groups”, he noted, indicating that in his own parish, a Facebook page had been created. for this purpose for the live broadcast of the Stations of the Cross.

In Kolda (South), the youngest diocese of Senegal, Mgr Jean-Pierre Bassène encouraged priests to use local radios to preach the word of God, according to Father Alain Diédhiou, in charge of communication in the diocese. He adds that anything that can help spread messages, such as WhatsApp groups, is used in the context of liturgical animations, homilies, the Stations of the Cross, and even awareness-raising about the synod that the diocese launched recently.

Xxxx

Des informations parvenues au bureau des communications de RECOWA-CERAO ont indiqué que l’Église catholique dans toute l’Afrique a refusé d’être vaincue par ce virus dangereux. L’AGENCE DE NOUVELLES DE RECOWACERAO a découvert que loin d’être découragée par les suspensions des masses liées à Covid-19, la plupart des pays africains utilisent Internet et les radios locales pour poursuivre leur travail pastoral.

Les évêques du Sénégal ont suspendu, depuis le 17 mars et jusqu’après les festivités de Pâques, les offices religieux publics pour endiguer la propagation de Covid-19 dans le pays qui compte 86 cas de coronavirus le 24 mars.

Face à cette contrainte, les diocèses s’organisent pour vivre en communion spirituelle avec les fidèles à travers les ondes de la radio et des réseaux sociaux. C’est le cas du diocèse de Thiès, dans l’ouest du Sénégal, où “il y a des masses diffusées en direct sur Facebook et les radios locales”, a expliqué le père Armand Ngamby Ndiaye, chargé de communication du diocèse.

Dimanche 22 mars, Mgr André Gueye, évêque de Thiès, a célébré une diffusion de masse en direct pour tout le diocèse par deux radios locales, Web-TV et pages Facebook. L’officier de communication, ravi de l’enthousiasme que ces initiatives ont suscité parmi les fidèles, explique que ce travail se poursuivra avec tous les textes liturgiques de la semaine. “Les prêtres mettront 5 à 10 minutes pour commenter les deux lectures de la journée et le psaume, à travers une vidéo”, confie-t-il. La communion spirituelle est une attente des fidèles ».

La même approche a été adoptée à Dakar, où la radio catholique “Espérance Fm” retransmet des messes en direct, célébrée par le père Baye Rémi Diouf, directeur de l’Office de communication du diocèse de Dakar (Ofcom). La page Facebook du diocèse sert également de support à cette fin.

De son côté, Joseph Sané, l’animateur de l’émission catholique qui diffuse tous les dimanches à la radio publique, prévoit de diffuser des messes. Dimanche 22 mars, il a retransmis en direct une messe célébrée dans une chapelle à Rome.

Les difficultés ne doivent pas être un obstacle

Même dans le diocèse de Kaolack (Centre) où les ressources sont très limitées, on ne se lasse pas d’inventer pour nourrir les fidèles avec la parole de Dieu. En raison de l’enfermement de certains travailleurs de la radio locale où la messe devait être diffusée, ce diocèse s’est orienté vers des initiatives individuelles. “D’habitude, c’est via la RTS [la note de l’éditeur de la télévision publique sénégalaise] que nous faisons les retransmissions, et nous avons voulu le faire surtout pendant cette période de Covid-19. Mais c’était impossible car les agents sont également soumis à l’isolement, “regrette le père Christophe Ndong, chef de la commission de communication du diocèse. Cependant, en tant qu’initiatives pastorales et individuelles prises au niveau de la paroisse, “les gens font des enregistrements qu’ils publient dans des groupes WhatsApp”, a-t-il noté, indiquant que dans sa propre paroisse, une page Facebook avait été créée. à cet effet pour la diffusion en direct des stations de la Croix.

A Kolda (Sud), le plus jeune diocèse du Sénégal, Mgr Jean-Pierre Bassène a encouragé les prêtres à utiliser les radios locales pour prêcher la parole de Dieu, selon le père Alain Diédhiou, chargé de la communication dans le diocèse. Il ajoute que tout ce qui peut aider à diffuser des messages, tels que les groupes WhatsApp, est utilisé dans le cadre d’animations liturgiques, d’homélies, des Stations de la Croix et même de la sensibilisation au synode que le diocèse a lancé récemment.

Rev. Fr. George Nwachukwu

Author

info@recowacerao.org
RECOWACERAO NEWS AGENCY (RECONA) a été créé par le Révérend Père George Nwachukwu, le directeur de la communication de RECOWA-CERAO. Il s'agit d'une agence de presse catholique internationale uniquement au service de l'Église dans la sous-région ouest-africaine. Ce moyen médiatique attaché au bureau de RECOWACERAO a pour objectif de raconter l'histoire de l'Afrique en fournissant une couverture médiatique de tous les événements pertinents sur le continent africain, en donnant de la visibilité à la Conférence épiscopale ouest-africaine, aux activités de l'Église à travers l'Afrique, à la Cité du Vatican et le monde en général.
EnglishFrançaisPortuguês
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Instagram
Back to top