• April 4, 2020
0 Comments

print

De loin, L’AGENCE DE NOUVELLES DE LA CALIFORNIE RECOWACERAO cœur la lamentation d’un frère capucin franciscain né au Kenya, le père. Robert Onyango Sewe, dont la photo a été utilisée par erreur par plusieurs médias au Kenya pour raconter l’histoire du prêtre kenyan qui fait partie des 26 personnes de la nation est-africaine infectées par COVID-19. Ce fut une erreur très coûteuse de la part du tabloïd local au Kenya et dans ses environs. Fr. Robert Sewe a malheureusement éclaté,

«Je souhaite déclarer que je suis le père. Robert Onyango Sewe, un frère capucin franciscain et actuellement je suis basé aux États-Unis d’Amérique. Je suis attristé et choqué d’apprendre que ma photo et mon nom ont tendance dans les médias sociaux pour de mauvaises raisons », a déclaré le frère dans un message vidéo et a confirmé à ACI Africa dans une interview téléphonique le mardi 24 mars.

Il a identifié K24 TV, une station de télévision kenyane connue pour avoir été le pionnier de la diffusion en direct de programmes sur Internet, et un post Facebook de Yassin Juma parmi les forums où sa photo a été utilisée pour raconter l’histoire du père. Richard Oduor qui a récemment testé positif pour COVID-19.

Faisant particulièrement référence à Yassin Juma, le P. Robert a dit dans 1 min 28 sec. vidéo, “Je ne sais pas qui est le blogueur, mais je lui demande de retirer cette photo avec effet immédiat et de s’excuser.”

“Mon cher peuple, c’est la plus grande arnaque que j’aie jamais vue dans ma vie”, a déclaré le clerc capucin qui est actuellement basé à La Canada, en Californie à St Francis High School, et a ajouté: “Je prends des mesures judiciaires sévères contre quiconque est le blogueur. ”

«K24 TV a également utilisé ma photo et elle est toujours sur leur forum en ligne», a expliqué le père. Robert a déclaré à ACI Africa et a ensuite partagé le lien YouTube où sa photo apparaît plusieurs fois dans un reportage de 4 min 17 s raconté par Apollo Kamau.

«À une époque où il y a tellement de stigmatisation autour de ce coronavirus, l’utilisation de ma photo a des implications néfastes à la fois au Kenya, en Afrique et ici aux États-Unis», a déclaré le père. Robert a déclaré à ACI Africa, ajoutant que de nombreuses personnes l’avaient contacté pour lui faire part de ses préoccupations concernant sa situation sanitaire.

Le frère capucin kenyan de 45 ans qui s’est rendu aux États-Unis en août dernier a exprimé sa «solidarité avec les victimes du coronavirus» et a promis ses prières à toutes les personnes touchées par COVID-19 dans le monde.

Pendant ce temps, les Frères Capucins de Nairobi, la capitale du Kenya, ont prévu de traiter la question au nom du Père. Robert, avec le père. Charles Odhiambo a déclaré à ACI Africa mardi 24 mars que le bureau basé à Westlands était en train de rédiger une lettre sur la question. Frère capucin franciscain né au Kenya, le père. Robert Onyango Sewe, dont la photo a été utilisée par plusieurs médias au Kenya pour raconter l’histoire du prêtre kenyan qui fait partie des 26 personnes de la nation est-africaine infectées par COVID-19. Dans une réflexion plus approfondie, sous la direction du Saint-Esprit, L’AGENCE DE NOUVELLES RECOWACERAO demande aux Frères Capucins de voir cette situation comme une action de grâces à Dieu plutôt que d’engager une action en justice car cette maladie n’appartient à personne et peut infecter n’importe qui à tout moment. Comme le dit l’adage latin: «Ne riez pas, avec un changement de nom, l’histoire parle de vous».

xxxxxxxxxxx

From far away CALIFORNIA RECOWACERAO NEWS AGENCY heart the lamentation of a Kenyan-born Franciscan Capuchin Friar, Fr. Robert Onyango Sewe, whose picture was mistakenly used by multiple media outlets in Kenya to tell the story of the Kenyan priest who is among the 26 individuals in the East African nation infected with COVID-19. This was a very costly mistake by the local tabloid in Kenya and its environs. Fr. Robert Sewe sadly busted out,

“I wish to state that I am Fr. Robert Onyango Sewe, a Franciscan Capuchin Friar and currently I am based in the United States of America. I am saddened and shocked to learn that my picture and my name is trending in the social media for wrong reasons,” the Friar said in a video message and confirmed to ACI Africa in a phone interview Tuesday, March 24.

He identified K24 TV, a Kenyan television station known to have pioneered live streaming of programs on the Internet, and a Facebook post by Yassin Juma among forums where his picture was used in telling the story of Fr. Richard Oduor who recently tested positive for COVID-19.

Making particular reference to Yassin Juma, Fr. Robert said in the 1 min 28 sec. video, “I don’t know who the blogger is, but I call upon him to withdraw this picture with immediate effect and apologize.”

“My dear people, this is the biggest scam ever I am witnessing in my life,” the Capuchin cleric who is currently based in La Canada, California at St Francis High School said in his video and added, “I am taking stern legal action against whoever the blogger is.”

“K24 TV also used my photo and this is still on their online forum,” Fr. Robert told ACI Africa and later shared the YouTube link where his photo appears multiple times in a 4-min-17-sec news story narrated by Apollo Kamau.

“At a time when there is so much stigma around this coronavirus, using my picture has damaging implications both in Kenya, Africa and here in the U.S.,” Fr. Robert told ACI Africa, adding that many people have contacted him expressing concerns about his health situation.

The 45-year-old Kenyan Capuchin Friar who traveled to the U.S. last August expressed his “solidarity with the victims of coronavirus” and promised his prayers to all those affected by COVID-19 globally.

Meanwhile, the Capuchin Friars in Kenya’s capital Nairobi have planned to take up the matter procedurally on behalf of Fr. Robert, with Fr. Charles Odhiambo telling ACI Africa Tuesday, March 24 that the Westlands-based office was in the process of drafting a letter on the issue. Kenyan-born Franciscan Capuchin Friar, Fr. Robert Onyango Sewe, whose picture was used by multiple media outlets in Kenya to tell the story of the Kenyan priest who is among the 26 individuals in the East African nation infected with COVID-19. On a deeper reflection, under the guidance of the Holy Spirit, RECOWACERAO NEWS AGENCY asks the Capuchin Friars to see this situation as that of thanksgiving to God rather than taking up a legal action since this sickness does not belong to anyone and can infect anyone at any time. As the Latin adage has it, “Do not laugh, with a change of name the story is about you”.

 

Rev. Fr. George Nwachukwu

Author

info@recowacerao.org
RECOWACERAO NEWS AGENCY (RECONA) a été créé par le Révérend Père George Nwachukwu, le directeur de la communication de RECOWA-CERAO. Il s'agit d'une agence de presse catholique internationale uniquement au service de l'Église dans la sous-région ouest-africaine. Ce moyen médiatique attaché au bureau de RECOWACERAO a pour objectif de raconter l'histoire de l'Afrique en fournissant une couverture médiatique de tous les événements pertinents sur le continent africain, en donnant de la visibilité à la Conférence épiscopale ouest-africaine, aux activités de l'Église à travers l'Afrique, à la Cité du Vatican et le monde en général.
EnglishFrançaisPortuguês
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Instagram
Back to top