• August 23, 2019
0 Comments

print
Cérémonie d’ouverture

 

Mons. Le Président de la CERAO/RECOWA, Mgr. Ignatius. A.  KAIGAMA Excellence

Très distingués Membres du Conseil de la Présidence de la CERAO/ RECOWA, Excellences

Chers confrères Évêques et Représentants des Conférences Episcopales de notre Région

Mons. Ministre d’État, des Affaires Parlementaires, du Conseil des Ministres et du Sport – Docteur Elísio Freire, Excellence

Mons. Ministre Adjoint du Premier Ministre pour l’Intégration Régionale – Docteur Júlio Herbert, Excellence

Mons. le Maire de Praia,  – Docteur Óscar Santos, Excellence

Distingués Membres du Staff de la CERAO/RECOWA

Cher Recteur du Séminaire de Saint Joseph, Abbé José Álvaro

Révérends Pères et Sœurs

Chère Commission d’accueille

Chers journalistes

Mesdames et Messieurs

Chers Amis, chers Invités

 

C’est un grand honneur et motif de joie, pour nous, en tant que Église établie au Cap Vert, pouvoir accueillir ces illustres hôtes, à l’occasion de la VI Réunion du Conseil Permanent de la CERAO/RECOWA. Cet organisme importante, a le rôle de tenir debout et en mouvement la coopération et le partage des Conférences Épiscopales des pays de notre sous-Région Ouest-Africaine, de langue anglaise, de langue française et de langue portugaise.

 

La valeur et la nécessité d’une telle organisation fondée en 2012, nous poussent à affronter et à surmonter le grand défi de la barrière linguistique ainsi que des spécificités de notre culture commune, pour la richesse de notre organisation.

 

Je saisis cette occasion pour vous souhaiter la bienvenue au Cap Vert, un petit pays avec des îles dispersées dans cette région de l’Océan Atlantique où, depuis 2004, nous avons deux diocèses. Notre territoire est petit, mais les gens sont d’un grand cœur. Plein d’amour et de “morabeza”, nous vous accueillons chaleureusement et avec beaucoup de joie, en vous souhaitant un bon séjour et un très bon travail pour le bien de nos conférences, de nos pays, de nos Églises.

Un bon nombre de nos Pays appartiennent au Sahel comme vous le savez, et la sécheresse n’est pas du tout une surprise. Cette année, la sécheresse a particulièrement affecté ces îles. Et nous voilà, vivant cette expérience ensemble lors de notre rencontre. Malgré la sécheresse, nous avons toujours le vert de l’espérance qui nous aide à atteindre des objectifs élevés. Cela fait toute différence dans la vie des gens d’ici et de notre sous -région

 

Pendant votre séjour parmi nous, et malgré l’intensité et le rythme du travail qui vous attend, vous aurez surement l’occasion de prendre contact avec la population du pays et donc vous pourrez apercevoir combien le peuple capverdien  est chaleureux dans son accueil.

 

Pour la plupart de vous, c’est la première fois que vous visitez le Cap Vert, un jeune pays, devenu indépendant du Portugal en 1975.

 

Notre système démocratique pluriel et récent s’est amélioré depuis 1990 et il fait encore son chemin vers une meilleure affirmation des valeurs des droits, des libertés et des garanties pour le bien commun de toutes les communautés, en particulier les plus démunis.

 

Depuis longtemps, j’ai aperçu un grand désir de quelques-uns parmi vous, qu’une rencontre du genre puisse avoir lieu au Cap Vert. Nous voici! Le temps libre est assez limité et je ne suis pas sûr, cette fois – ci, que vous pourriez, au moins faire un tour à l’île de Santiago, où nous nous trouvons.

 

J’espère qu’à la prochaine fois cela sera possible.

 

Nous apprécions beaucoup la présence bienveillante de Mons. le Ministre d’État, Docteur Elísio Freire et de Mons. le Maire de Praia, Docteur Óscar Santos, à cette cérémonie d’ouverture: très reconnaissants, nous vous remercions de votre aimable disponibilité. Que Dieu vous bénisse.

 

À tous je souhaite un bon travail. Et merci du cœur!

 

†Arlindo Cardinal Gomes Furtado, Évêque

Praia, le 27 février 2018

 

EnglishFrançaisPortuguês
Back to top