• August 7, 2020

What is RecowaCerao?

RECOWA is the acronym for Regional Episcopal Conference of West Africa. CERAO is the French and Portuguese acronym for Conference Episcopale Regionale de l’Afrique de l’Ouest / Conferencia Episcopal Regional da …

LES HABITANTS DESESPERES DE L’EXPLOSION AU LIBAN xxx MORADORES DESESPERADOS COM A EXPLOSÃO DO LÍBANO xxx LOCALS PEOPLE IN DESPAIR OVER LEBANON BLAST

Dans son effort pour couvrir le monde entier, RECOWACERAO NEWS AGENCY, RECONA, a lancé son projecteur sur certaines zones de guerre. Elle a appris récemment que le Liban est toujours sous …

PAPA FRANCISCO ADICIONA SEIS MULHERES PARA SUPERVISIONAR AS FINANÇAS DO VATICANO xxx LE PAPE FRANÇOIS AJOUTE SIX FEMMES POUR SUPERVISER LES FINANCES DU VATICAN xxx POPE FRANCIS ADDS SIX WOMEN TO OVERSEE VATICAN FINANCES

A informação chegou à banca de jornal da RECOWACERAO NEWS AGENCY, RECONA, que o Papa Francisco nomeou seis mulheres para o grupo de alto nível que supervisiona as finanças do Vaticano …

LES EVEQUES DU TOGO EN SOUTIEN A LA REFORME POLITIQUE CIBLEE PAR LES LOGICIELS ESPIONS xxx OS BISPOS DO TOGO EM APOIO À REFORMA POLÍTICA ALVO DE SPYWARE xxx THE BISHOPS OF TOGO IN SUPPORT OF POLITICAL REFORM TARGETED BY SPYWARE

Recherches récentes menées par des chercheurs basés à l’Université de Toronto, au Canada et mises à la disposition de RECOWACERAO NEWS AGENCY, RECONA a annoncé lundi dernier que Mgr Benoît Alowonou …

0 Comments

print
Le correspondant de RECOWACERAO NEWS AGENCY, RECONA situé à London a déclaré dans la presse que des manifestants avaient posé pour une photo devant la statue défigurée de l’ancien Premier ministre britannique Winston Churchill, avec les mots (Churchill) “était un raciste” écrit sur son Base de la place du Parlement, dans le centre de Londres, après une manifestation devant l’ambassade des États-Unis, le 7 juin 2020, organisée pour montrer sa solidarité avec le mouvement Black Lives Matter à la suite du meurtre de George Floyd, un homme noir non armé décédé après la police L’agent s’est agenouillé sur le cou à Minneapolis. – En se mettant à genoux, en frappant de la batterie et en ignorant les mesures de distanciation sociale, les manifestants indignés de Sydney à Londres ont donné le coup d’envoi d’un week-end de rassemblements mondiaux contre le racisme et la brutalité policière.

RECOWACERAO NEWS AGENCY, RECONA, s’est ensuite rendu compte que certains manifestants britanniques avaient détruit la statue d’un marchand d’esclaves de renom et l’avaient jetée dans le port le deuxième jour des manifestations du week-end contre la mort de George Floyd.

Des images filmées par un témoin ont montré que quelques dizaines de personnes attachent une corde autour du cou de la statue d’Edward Colston et l’amènent au sol dans la ville de Bristol, dans le sud-ouest.

Ils l’ont ensuite tamponné pendant quelques minutes avant de le porter et de le pousser dans le port avec une grande joie. Le visage de Colston a été éclaboussé de peinture rouge à un moment donné.

“Aujourd’hui, je suis témoin de l’histoire”, a tweeté le témoin oculaire William Want. “La statue d’Edward Colston, un marchand d’esclaves de Bristol, a été démolie, dégradée et jetée dans la rivière. #BlackLivesMatter.”

Mais le ministre de l’Intérieur, Priti Patel, a qualifié le renversement de “totalement honteux” et la police de la ville a promis de mener une enquête.

“Cela témoigne des actes de désordre public qui sont maintenant devenus une distraction de la cause contre laquelle les gens protestent”, a déclaré Patel à Sky News. “C’est un acte totalement inacceptable et parle à nouveau du vandalisme, comme nous l’avons vu hier à Londres”.

La police londonienne a déclaré avoir procédé à 29 arrestations au cours d’une journée de manifestations largement pacifiques samedi, qui comprenait quelques échauffourées avec la police. Le chef de la police locale, Andy Bennett, a déclaré qu’environ 10 000 personnes ont assisté dimanche à la manifestation “Black Lives Matter” de Bristol.

“La grande majorité de ceux qui sont venus exprimer leurs préoccupations concernant l’inégalité raciale et l’injustice l’ont fait de manière pacifique et respectueuse”, a-t-il déclaré.

“Cependant, il y avait un petit groupe de personnes qui ont clairement commis un acte criminel en abattant une statue près de Bristol Harbourside.”

Colston a grandi dans une riche famille de marchands et a rejoint une entreprise en 1680 qui avait le monopole de la traite négrière ouest-africaine.

La Royal African Company était officiellement dirigée par le frère du roi Charles II qui prit plus tard le trône sous le nom de James II. La société transportait environ 5 000 esclaves par an dans les Caraïbes au moment où Colston est entré.

Plus tard, il a acquis une réputation de philanthrope qui a fait des dons à des causes caritatives telles que les écoles et les hôpitaux de Bristol et de Londres.

Sa statue se tenait sur Bristol’s Colston’s Avenue. La ville possède également une école nommée en son honneur. Le député du parti travailliste de l’opposition britannique, Clive Lewis, a salué le retrait de la statue par la foule. “Bien”, a tweeté Lewis. “Quelqu’un responsable de sang et de souffrance incommensurables. Nous ne résoudrons jamais le racisme structurel tant que nous ne maîtriserons pas notre histoire dans toute sa complexité.

xxxxxxxxxx

The Correspondent of RECOWACERAO NEWS AGENCY, RECONA BASED IN London filed in the news that some Protesters posed for a photograph in front of the defaced statue of former British prime minister Winston Churchill, with the words (Churchill) “was a racist” written on its base in Parliament Square, central London after a demonstration outside the US Embassy, on June 7, 2020, organized to show solidarity with the Black Lives Matter movement in the wake of the killing of George Floyd, an unarmed black man who died after a police officer knelt on his neck in Minneapolis. – Taking a knee, banging drums, and ignoring social distancing measures, outraged protesters from Sydney to London on Saturday kicked off a weekend of global rallies against racism and police brutality.

RECOWACERAO NEWS AGENCY, REONA later gathered that certain British protesters tore down the statue of a renowned slave trader and threw it in the harbor on the second day of weekend protests against George Floyd’s death.

Footage shot by a witness showed a few dozen people tie a rope around the neck of Edward Colston’s statue and bring it to the ground in the southwestern city of Bristol.

They then stamped on it for a few minutes before carrying it and shoving it into the harbor with a great cheer. Colston’s face got splashed with red paint at one point.

“Today I witness history,” eye witness William Want tweeted. “The statue of Edward Colston, a Bristol slave trader, was torn down, defaced, and thrown in the river. #BlackLivesMatter.”

But Home Secretary Priti Patel called the toppling “utterly disgraceful” and police in the city promised to carry out an investigation.

“That speaks to the acts of public disorder that actually have now become a distraction from the cause which the people are actually protesting about,” Patel told Sky News. “That is a completely unacceptable act and speaks to the vandalism, again, as we saw yesterday in London.”

The London police reported making 29 arrests during a day of largely peaceful protests Saturday that included a few scuffles with the police. Local police chief Andy Bennett said around 10,000 people attended Bristol’s “Black Lives Matter” demonstration on Sunday.

“The vast majority of those who came to voice their concerns about racial inequality and injustice did so peacefully and respectfully,” he said.

“However, there was a small group of people who clearly committed an act of criminal damage in pulling down a statue near Bristol Harbourside.”

Colston grew up in a wealthy merchant family and joined a company in 1680 that had a monopoly on the west African slave trade.

The Royal African Company was formally headed by the brother of King Charles II who later took the throne as James II. The company was transporting about 5,000 slaves a year to the Caribbean by the time Colston joined.

He later developed a reputation as a philanthropist who donated to charitable causes such as schools and hospitals in Bristol and London.

His statue stood on Bristol’s Colston’s Avenue. The city also has a school named in his honor. UK opposition Labour party lawmaker Clive Lewis welcomed the statue’s removal by the crowd. “Good,” Lewis tweeted. “Someone responsible for immeasurable blood & suffering. We’ll never solve structural racism till we get to grips with our history in all its complexity.

Rev. Fr. George Nwachukwu

Author

info@recowacerao.org
RECOWACERAO NEWS AGENCY (RECONA) a été créé par le Révérend Père George Nwachukwu, le directeur de la communication de RECOWA-CERAO. Il s'agit d'une agence de presse catholique internationale uniquement au service de l'Église dans la sous-région ouest-africaine. Ce moyen médiatique attaché au bureau de RECOWACERAO a pour objectif de raconter l'histoire de l'Afrique en fournissant une couverture médiatique de tous les événements pertinents sur le continent africain, en donnant de la visibilité à la Conférence épiscopale ouest-africaine, aux activités de l'Église à travers l'Afrique, à la Cité du Vatican et le monde en général.
EnglishFrançaisPortuguês
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Instagram
Back to top