• November 19, 2019
0 Comments
print

SECRETARIAT GENERAL

RAPPORT D’ACTIVITES 2018 et 2019

Le Mali compte six diocèses, cinq évêques et administrateur diocésain. Il a eu un nouveau Nonce apostolique depuis le 25 mars 2019, Son Excellence Monseigneur Tymon Tytus CHEMIELECKI.

Les activités du secrétariat général de la Conférence Episcopale du Mali se situent à trois niveaux : la Conférence épiscopale, l’église au Mali et l’Etat. Celles que nous présentons ici vont de mai 2018 à mai 2019.

  • Au niveau de la conférence épiscopale

Les principales activités menées par le secrétariat général sont :

. La préparation des trois sessions ordinaires de l’année et d’une session extraordinaire des évêques ;

. La rédaction des avant-projets des deux lettres pastorales publiées par la CEM : La première à l’occasion des élections générales de 2018 ayant pour titre « Une mentalité nouvelle pour un Mali nouveau », la seconde en janvier 2019 ; titré « Une mentalité nouvelle pour un Mali nouveau » ;

. La diffusion des lettres pastorales et la production de la lettre des évêques en janvier 2019 ;

. La tenue d’une conférence de presse et d’émission radiotélévisées sur les lettres pastorales ;

. La rédaction des rapports des sessions et des activités des évêques ;

. L’organisation des cérémonies d’au revoir, du 2 au 6 juillet 2018, de l’ancien Nonce apostolique au Mali, Son excellence Monseigneur Santo GANGEMI ;

. L’organisation de la visite du secrétaire d’état du Vatican au Mali, Son Eminence Pietro Cardinal PAROLIN, lors des festivités du 130ème anniversaire de l’église au Mali, du 16 au 18 novembre 2018 ;

. L’organisation d’une réunion et d’une formation des secrétaires des commissions et secrétariats de la CEM en octobre 2018 ;

. Le travail ordinaire d’administration et de coordinations relevant du secrétariat et la représentation de la CEM aux cérémonies et réunions  ;

. La préparation des jeunes du Mali aux JMJ Panama 2019 et la participation auxdites JMJ ;

. L’accompagnement de l’UCAO-UUBa au nom du CETE (Comité Episcopale de Tutelle Ecclésiastique) ;

. La participation à la rencontre africaine des directeurs des OPM à Kigali au Rwanda, fin février début mars 2019 ;

. Les démarches auprès des services de l’état pour le respect de la convention entre lui et l’église pour la subvention des salaires des enseignants des écoles privées catholiques.

  • Au niveau de l’église au Mali

. L’organisation des festivités marquant la célébration des 130 ans de l’église couplée au pèlerinage national aux pieds de notre Dame du Mali à Kita, du 16 au 18 novembre 2018 ;

. La tenue d’émissions lors des évènements marquants de la vie de l’église,

. L’accompagnement de la commission de liturgie pour l’information, la sensibilisation et la formations des agents pastoraux et fidèles chrétiens pour la célébration du jubilé d’or du SCEAM ;

. La coordination des activités des commissions et secrétariats de la CEM.

  • Au niveau de l’Etat

A ce niveau, nous avons mené aussi des activités avec nos frères d’autres confessions religieuses. Parmi celles-là nous citons :

. La participation aux missions de bons offices auprès des autorités du pays, des leaders politiques, religieux et des organisations syndicales ;

. L’organisation en collaboration avec les églises évangéliques et protestantes du Mali d’une journée citoyenne, le 30 juin 2018, pour des élections apaisées ;

. La participation aux activités des autres confessions religieuses lors que l’église y est invités ;

. La participation aux ateliers de formations auxquels la CEM est invitée ;

. La délivrance de messages de paix et d’appel à la réconciliation aux moments difficiles de la vie de notre pays : comme par exemple lors de l’attaque du village d’Ogossagou qui a coûté la vie à plus de 150 civils ;

. L’organisation de prières au niveau national pour la paix dans le pays.

 

Perspectives :

Comme perspectives nous sommes en train de chercher les moyens de construire  un siège pour la CEM. Nous sommes en dialogue avec l’Etat pour résoudre le problème des subventions des salaires des enseignants de nos écoles. Nous pensons aussi à étoffer  le secrétariat de personnel.

Bamako, le 07 mai 2019

Abbé Alexandre DENOU

Secrétaire général

 

SECRETARIAT GENERAL

RAPPORT D’ACTIVITES 2018 et 2019

Le Mali compte six diocèses, cinq évêques et administrateur diocésain. Il a eu un nouveau Nonce apostolique depuis le 25 mars 2019, Son Excellence Monseigneur Tymon Tytus CHEMIELECKI.

Les activités du secrétariat général de la Conférence Episcopale du Mali se situent à trois niveaux : la Conférence épiscopale, l’église au Mali et l’Etat. Celles que nous présentons ici vont de mai 2018 à mai 2019.

  • Au niveau de la conférence épiscopale

Les principales activités menées par le secrétariat général sont :

. La préparation des trois sessions ordinaires de l’année et d’une session extraordinaire des évêques ;

. La rédaction des avant-projets des deux lettres pastorales publiées par la CEM : La première à l’occasion des élections générales de 2018 ayant pour titre « Une mentalité nouvelle pour un Mali nouveau », la seconde en janvier 2019 ; titré « Une mentalité nouvelle pour un Mali nouveau » ;

. La diffusion des lettres pastorales et la production de la lettre des évêques en janvier 2019 ;

. La tenue d’une conférence de presse et d’émission radiotélévisées sur les lettres pastorales ;

. La rédaction des rapports des sessions et des activités des évêques ;

. L’organisation des cérémonies d’au revoir, du 2 au 6 juillet 2018, de l’ancien Nonce apostolique au Mali, Son excellence Monseigneur Santo GANGEMI ;

. L’organisation de la visite du secrétaire d’état du Vatican au Mali, Son Eminence Pietro Cardinal PAROLIN, lors des festivités du 130ème anniversaire de l’église au Mali, du 16 au 18 novembre 2018 ;

. L’organisation d’une réunion et d’une formation des secrétaires des commissions et secrétariats de la CEM en octobre 2018 ;

. Le travail ordinaire d’administration et de coordinations relevant du secrétariat et la représentation de la CEM aux cérémonies et réunions  ;

. La préparation des jeunes du Mali aux JMJ Panama 2019 et la participation auxdites JMJ ;

. L’accompagnement de l’UCAO-UUBa au nom du CETE (Comité Episcopale de Tutelle Ecclésiastique) ;

. La participation à la rencontre africaine des directeurs des OPM à Kigali au Rwanda, fin février début mars 2019 ;

. Les démarches auprès des services de l’état pour le respect de la convention entre lui et l’église pour la subvention des salaires des enseignants des écoles privées catholiques.

  • Au niveau de l’église au Mali

. L’organisation des festivités marquant la célébration des 130 ans de l’église couplée au pèlerinage national aux pieds de notre Dame du Mali à Kita, du 16 au 18 novembre 2018 ;

. La tenue d’émissions lors des évènements marquants de la vie de l’église,

. L’accompagnement de la commission de liturgie pour l’information, la sensibilisation et la formations des agents pastoraux et fidèles chrétiens pour la célébration du jubilé d’or du SCEAM ;

. La coordination des activités des commissions et secrétariats de la CEM.

  • Au niveau de l’Etat

A ce niveau, nous avons mené aussi des activités avec nos frères d’autres confessions religieuses. Parmi celles-là nous citons :

. La participation aux missions de bons offices auprès des autorités du pays, des leaders politiques, religieux et des organisations syndicales ;

. L’organisation en collaboration avec les églises évangéliques et protestantes du Mali d’une journée citoyenne, le 30 juin 2018, pour des élections apaisées ;

. La participation aux activités des autres confessions religieuses lors que l’église y est invités ;

. La participation aux ateliers de formations auxquels la CEM est invitée ;

. La délivrance de messages de paix et d’appel à la réconciliation aux moments difficiles de la vie de notre pays : comme par exemple lors de l’attaque du village d’Ogossagou qui a coûté la vie à plus de 150 civils ;

. L’organisation de prières au niveau national pour la paix dans le pays.

 

Perspectives :

Comme perspectives nous sommes en train de chercher les moyens de construire  un siège pour la CEM. Nous sommes en dialogue avec l’Etat pour résoudre le problème des subventions des salaires des enseignants de nos écoles. Nous pensons aussi à étoffer  le secrétariat de personnel.

 

Bamako, le 07 mai 2019

 

Abbé Alexandre DENOU

Secrétaire général

 

 

 

 

EnglishFrançaisPortuguês
Back to top