• June 6, 2020
0 Comments

print

Il y a des mois, RECOWACERAO NEWS AGENCY, RECONA a rapporté la recherche de la paix dans notre continent africain par la Conférence des évêques de l’Afrique de l’Ouest sous la direction des archevêques Ignatius Ayau Kaigama. Leur effort est calibré par d’autres conférences et évêques individuels dans toute l’Afrique. Au Congo lointain, RECOWACERAO NEWS AGENCY, RECONA a obtenu une information privilégiée indiquant que l’insécurité persistante en République démocratique du Congo (RDC) est une source de préoccupation pour l’archevêque de Lubumbashi qui dit que les attaques contre le peuple de Dieu dans son ecclésiastique compétence ont atteint des niveaux «indicibles». Il a lancé un appel à ceux qui sont derrière les attaques «pour donner une chance à la paix».

“La population de la ville de Lubumbashi connaît une augmentation quotidienne de l’insécurité qui a atteint un niveau indicible”, a expliqué et expliqué l’archevêque Jean Pierre Tafunga de Lubumbashi, “il ne se passe pas une nuit sans que nous apprenions que viols, vols, des tueries et des actes de vandalisme ont lieu, principalement à la périphérie de la ville où vivent des populations modestes. »

“Face à cette situation, et avec la force de notre foi, je condamne fermement cette insécurité persistante et appelle les auteurs de ces actes à donner une chance à la paix”, a déclaré l’archevêque Jean Pierre dans la lettre adressée au catholique le mardi 19 mai. fidèles, les autorités politiques, administratives et de sécurité, hommes et femmes de bonne volonté.

Ces derniers mois, Lubumbashi, située dans la province du Haut-Katanga qui borde la Zambie, a enregistré plusieurs cas d’insécurité. Dans la nuit du 4 mai, des maisons du quartier Annexe à Lubumbashi ont été cambriolées. L’incident a vu des personnes tuées, des femmes violées et un bébé emporté, avant d’être abandonné en cours de route dans un sac.

Déplorant les événements, le prélat congolais de 77 ans a sondé: «Qui sont ces gens qui opèrent en toute impunité? Ont-ils un agenda caché? Quelles sont leurs sources d’approvisionnement en armes, munitions et véhicules? ”

Il a poursuivi: “Les bandits en question sont-ils plus forts que les services de sécurité de l’État? Qui profite de tous ces crimes? Quelle aurait alors été l’utilisation de toutes les visites des délégations nationales qui sont venues dans notre pays, dans les provinces, un court il y a quelque temps, pour soi-disant analyser et résoudre le problème de sécurité? »

Au milieu de l’insécurité persistante associée à la pandémie de COVID-19 dans le pays d’Afrique centrale, l’archevêque de Lubumbashi a décrit un ensemble de mesures qu’il juge appropriées si la situation doit être réglée.

À la population de Lubumbashi, l’archevêque recommande «la vigilance et la solidarité en ces temps difficiles que traverse notre ville de Lubumbashi car nous sommes confrontés à deux redoutables ennemis: le Coronavirus et les bandits armés, tous deux porteurs d’insécurité».

«Face à l’ennemi invisible qu’est le Coronavirus», a déclaré l’archevêque Jean Pierre, membre des salésiens de Don Bosco (SDB), «nous recommandons de redoubler d’efforts en suivant scrupuleusement les recommandations de nos autorités pour vaincre ce virus. ”

Citant la lettre de saint Paul aux Romains et aux Psaumes, le prélat congolais a encouragé le peuple de Dieu à ne pas perdre confiance en Dieu parce que «l’espérance ne trompe pas» et à ne jamais oublier que «à moins que le Seigneur veille sur la ville, les gardes se tiennent regardez en vain. ”

Au personnel de sécurité du pays, l’archevêque a reconnu leurs efforts pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. Cependant, il a noté que leurs efforts «ne semblent pas être à la hauteur des attentes de la population: l’éradication de l’insécurité».

Il a donc recommandé que le personnel de sécurité du pays fasse tout pour éviter d’éventuelles insécurités futures en disant: “Nous demandons à nos autorités de redoubler d’efforts pour ramener la sécurité et la paix dans nos foyers, car la paix est le nouveau nom du développement”.

Aux autorités politiques et administratives, il a recommandé que «la fonction des fonctionnaires de base soit améliorée: les maires, les chefs de quartiers, les rues, les cellules, les blocs, afin qu’ils contrôlent les mouvements et les activités des personnes vivant dans leurs entités. . ”

“Réévaluer l’efficacité des centres de coordination des opérations, abrégés OCC, qui ont été mis en place depuis un certain temps par l’autorité provinciale”, a déclaré l’archevêque, ajoutant que les autorités devraient s’assurer “que les moyens mis à leur disposition (motos, véhicules et même les bonus) sont mis à profit. »

«Que la Vierge Marie, Notre-Dame de la Paix, intercède pour nous et que le Tout-Puissant protège et bénisse notre Province», a conclu l’archevêque Jean Pierre.

xxxxxxxxxxxx

Months back, RECOWACERAO NEWS AGENCY, RECONA reported the search for peace in our African continent by the West African Bishops Conference under the Leadership of Archbishops Ignatius Ayau Kaigama. Their effort is being calibrated by other conferences and individual bishops all over Africa. In faraway Congo, RECOWACERAO NEWS AGENCY, RECONA got a piece of privileged information indicating that the persistent insecurity in the Democratic Republic of Congo (DRC) is a cause for concern for the Archbishop of Lubumbashi who says attacks on the people of God in his Ecclesiastical jurisdiction have reached “unspeakable” levels. He has appealed to those behind the attacks “to give peace a chance.”

“The population of the city of Lubumbashi is experiencing a daily increase in the insecurity that has reached a level that is unspeakable,” Archbishop Jean Pierre Tafunga of Lubumbashi said and explained, “Not a night goes by without us learning that rapes, robberies, killings, and vandalism are taking place, mainly on the outskirts of the city where modest populations live.”

“Faced with this situation, and with the strength of our faith, I strongly condemn this persistent insecurity and call on the perpetrators of these acts to give peace a chance,” Archbishop Jean Pierre said in the Tuesday, May 19 letter addressed to the Catholic faithful, the political, administrative and security authorities, men and women of goodwill.

In recent months, Lubumbashi, located in the Upper-Katanga Province that borders Zambia, has recorded several cases of insecurity. On the night of May 4, houses in the Annexe neighborhood in Lubumbashi were broken into. The incident saw some people killed, women raped, and a baby carried away, only to be abandoned along the way in a bag.

Lamenting the events, the 77-year-old Congolese Prelate probed, “Who are these people who operate with impunity? Do they have a hidden agenda? What are their sources of supply of weapons, ammunition, and vehicles?”

He continued, “Are the bandits in question stronger than the state security services? Who benefits from all these crimes? What then would have been the use of all the visits of the national delegations that came to our country, in the provinces, a short while ago, to supposedly analyze and solve the security issue?”

Amid the persistent insecurity coupled with the COVID-19 pandemic in the central African country, the Archbishop of Lubumbashi has outlined a raft of measures that he considers appropriate if the situation is to be addressed.

To the population of Lubumbashi, the Archbishop recommends “vigilance and solidarity during these difficult times that our city of Lubumbashi is going through because we are facing two formidable enemies: The Coronavirus and the armed bandits, both of whom bring insecurity.”

“In the face of the invisible enemy that is the Coronavirus,” Archbishop Jean Pierre who is a member of the Salesians of Don Bosco (SDB) said, “We recommend that we all redouble our efforts by scrupulously following the recommendations of our authorities to defeat this virus.”

Citing St. Paul’s letter to the Romans and the Psalms, the Congolese Prelate encouraged the people of God not to lose confidence in God because “hope does not deceive” and never to forget that “unless the Lord watches over the city, the guards stand watch in vain.”

To the security personnel in the country, the Archbishop recognized their efforts in ensuring the safety of people and their property. However, he noted that their efforts “do not seem to live up to the people’s expectations: the eradication of insecurity.”

He, therefore, recommended that the country’s security personnel do everything to prevent possible future insecurities saying, “We ask our authorities to redouble their efforts to bring security and peace back to our homes, for peace is the new name for development.”

To the political and administrative authorities, he recommended that “the function of the basic civil servants be upgraded: The Mayors, the heads of districts, streets, cells, blocks so that they control the movements and activities of the people living in their entities.”

“Reassess the effectiveness of the Operations Coordination Centers, abbreviated OCC, which have been set up for some time by the provincial authority,” the Archbishop said, adding that the authorities should ensure “that the means made available to them (motorcycles, vehicles and even bonuses) are put to good use.”

“May the Virgin Mary, Our Lady of Peace, intercede for us and may the Almighty protect and bless our Province,” Archbishop Jean Pierre concluded.

Rev. Fr. George Nwachukwu

Author

info@recowacerao.org
RECOWACERAO NEWS AGENCY (RECONA) a été créé par le Révérend Père George Nwachukwu, le directeur de la communication de RECOWA-CERAO. Il s'agit d'une agence de presse catholique internationale uniquement au service de l'Église dans la sous-région ouest-africaine. Ce moyen médiatique attaché au bureau de RECOWACERAO a pour objectif de raconter l'histoire de l'Afrique en fournissant une couverture médiatique de tous les événements pertinents sur le continent africain, en donnant de la visibilité à la Conférence épiscopale ouest-africaine, aux activités de l'Église à travers l'Afrique, à la Cité du Vatican et le monde en général.
EnglishFrançaisPortuguês
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Instagram
Back to top