• April 4, 2020
0 Comments

print

L’agence de presse RECOWACERAO a été informée de manière fiable que l’interdiction de la messe publique au Ghana faisait suite à la déclaration du 24 mars du président du pays, Nana Akufo-Addo, d’interdire tous les rassemblements sociaux comme l’une des mesures mises en place pour freiner la propagation du COVID-19. Conformément à l’interdiction, RECONA a joyeusement appris que la pratique de la diffusion en direct des célébrations privées de la Sainte Eucharistie par des membres du clergé dans la nation ouest-africaine du Ghana gagne du terrain jours après que les dirigeants de l’Église ont annoncé la suspension de la messe publique.

Dans l’archidiocèse d’Accra, la célébration privée de la messe de l’archevêque John Kwofie a été diffusée sur Crystal TV, une station de télévision privée, et sur Facebook, un événement suivi par 16000 téléspectateurs, selon les informations de l’équipe des communications de l’archidiocèse.

Un certain nombre de paroisses ont également diffusé en direct la messe sur Facebook et YouTube par leurs prêtres respectifs le dimanche 22 mars.

Dans la messe d’une heure, l’archevêque d’Accra a lu sa lettre pastorale du 19 mars, qui assurait aux fidèles que l’Église ne pouvait pas les abandonner au milieu de la pandémie de COVID-19.

“Votre Église vous accompagne pleinement en ces temps”, a déclaré l’archevêque Kwofie et a ajouté, “COVID-19 a rendu ces temps étranges et anormaux; nous ne pouvons donc pas faire notre engagement quotidien comme si les temps étaient normaux. »

Après la diffusion en direct, les chrétiens ont partagé leurs points de vue sur les réseaux sociaux sur ses avantages et ce qui peut être fait pour l’améliorer.

«Le streaming en direct est bon mais il faut des données à regarder sur les plateformes. Par conséquent, de nombreuses familles ne pourront pas participer à la messe », a déclaré Emmanuel Vorgbe, journaliste à la retraite, via WhatsApp.

Il a suggéré que «les prêtres de chaque paroisse encouragent les familles à se réunir pour regarder la messe par leurs évêques respectifs sur les chaînes de télévision désignées».

Pour le directeur des communications du diocèse de Sekondi-Takoradi, le p. Emmanuel Dolphyne, «Il y a une énorme différence entre participer à une émission de masse à la télévision ou vue sur Internet et être réellement présent à la liturgie.»

Selon lui, «bien qu’en regardant une transmission de la Messe en direct ou enregistrée, nous entendons certainement la Parole de Dieu et sommes inspirés à prier et à être conscients de la présence du Seigneur dans Son Corps, l’Église, rien ne peut remplacer d’être au milieu de Christ dans le adorer l’assemblée et recevoir le précieux Corps et Sang du Seigneur. »

Il a noté que la liturgie retransmise par la télévision ou tout autre rassemblement pour le culte a d’ailleurs une grande utilité. Surtout pour ceux qui sont empêchés de participer physiquement à la messe, ce genre de présentation les maintient connectés et nourrit leur foi.

 

«Même pour ceux qui choisissent de ne pas pratiquer leur foi ou qui ne sont pas eux-mêmes catholiques, la messe à la télévision ou sur Internet est à la fois catéchétique et pastorale dans le but de guérir et d’attirer des individus vers le Christ Jésus», le père. Ajouta Dolphyne.

Différentes paroisses du pays ont annoncé la diffusion en direct de messes quotidiennes sur Crystal TV Plus et Facebook.

Dans un message du Bureau de communication de l’archidiocèse d’Accra choisi par notre source, «à partir de demain, l’archidiocèse diffusera des messes quotidiennes tous les matins à 6h30 en direct à la télévision pour tous les catholiques de l’archidiocèse d’Accra. La chaîne de télévision à regarder est Crystal TV Plus. Pour ceux qui ne peuvent pas se joindre aux messes du matin, vous pouvez regarder la rediffusion à 12 h 30. et 17h30 tous les jours.”

«Les messes du matin seront également diffusées en direct sur Facebook à 6 h 30 pour ceux qui souhaitent regarder en ligne sur ce lien: www.facebook.com/radioangelusghana. Ne manquez pas cette occasion unique offerte aux catholiques d’avoir des messes quotidiennes dans les maisons, etc. Vous avez également la possibilité de recevoir la communion spirituelle », poursuit le message.

Pendant ce temps, d’autres églises du pays se sont également tournées vers les médias sociaux pour leurs services dominicaux.

«Nous n’avons pas pu avoir notre service normal comme nous le faisions à cause de la situation que nous connaissons tous. Nous avons donc eu la diffusion en direct de notre service pour la journée. Nous avons utilisé environ 45 minutes pour que nos membres écoutent leurs différents foyers », a déclaré le directeur de l’église méthodiste Bethany, Edward Ofori-Donkor.

xxxxxxxxxxxxxx

RECOWACERAO NEWS AGENCY has been reliably informed that the prohibition of public Mass in Ghana followed the March 24 declaration by the country’s President Nana Akufo-Addo to ban all social gatherings as one of the measures put in place to curb the spread of COVID-19. In line with the prohibition, RECONA joyfully learned that the practice of live streaming private celebrations of the Holy Eucharist by members of the clergy in the West African nation of Ghana is gaining traction days after Church leaders announced the suspension of public Mass.

In the Archdiocese of Accra, Archbishop John Kwofie’s private celebration of Mass was streamed on Crystal TV, a private television station, and on Facebook, an event followed by 16,000 viewers, according to information from the Archdiocesan Communications team.

A number of Parishes also did live streaming of Mass on Facebook and YouTube by their respective Priests on Sunday, March 22.

In the hour-long Mass, the Archbishop of Accra read his March 19 Pastoral Letter, which assured the faithful that the Church cannot abandon them in the midst of the COVID-19 pandemic.

“Your Church fully accompanies you in these times,” Archbishop Kwofie said and added, “COVID-19 has made these times strange and abnormal; we, therefore, cannot go about our daily engagement as if times are normal.”

Following the live broadcast, Christians have shared their views on social media on its advantages and what can be done to improve it.

“The live streaming is good but one needs data to watch on platforms. Therefore, many families will not be able to participate in the Mass,” Emmanuel Vorgbe, a retired journalist, said via WhatsApp.

He suggested that “the individual parish priests encourage families to gather to watch the Mass by their respective Bishops on designated TV stations.” 

For the Director of Communications at Sekondi- Takoradi Diocese, Fr. Emmanuel Dolphyne, “There is a tremendous difference between participating in Mass broadcast on television or seen on the Internet and actually being present at the Liturgy.”

According to him, “although in watching a live or recorded transmission of Mass we certainly hear God’s Word and are inspired to pray and be aware of the Lord’s presence in His Body, the Church, nothing can replace being in the midst of Christ in the worshiping assembly and receiving the Lord’s precious Body and Blood.”

He noted that the television-transmitted liturgy or any gathering for worship for that matter serves a great purpose. Especially for those who are prevented from physically participating at Mass, this kind of presentation keeps them connected and nourishes their faith.

 

“Even for those who choose not to practice their faith or who are not themselves Catholic, the Mass on television or the Internet is both catechetical and pastorally effective for the purpose of healing and drawing individuals to Christ Jesus,” Fr. Dolphyne added.

Different Parishes in the country have announced live streaming of Daily Masses on Crystal TV Plus and Facebook.

In a message from the communication Office of the Accra Archdiocese picked by our source, “starting tomorrow, the Archdiocese will telecast daily Masses every morning at 6:30 a.m. live on TV for all Catholics in the Archdiocese of Accra. The TV channel to watch is Crystal TV Plus. For those who cannot join the morning Masses, you can watch the rebroadcast at 12:30 p.m. and 5:30 p.m. every day.”

“The morning Masses will also be streamed live on Facebook at 6:30 a.m. for those who want to watch online on this link: www.facebook.com/radioangelusghana. Don’t miss this unique opportunity offered to Catholics to have daily live Masses in the homes etc. You also have the opportunity to receive Spiritual Communion,” the message reads further.

Meanwhile, other churches in the country have also turned to social media broadcasts for their Sunday services.

“We were not able to have our normal service as we used to do because of the situation we all know. So, we had live streaming of our service for the day. We used about 45 minutes for our members to listen to their various homes,” the Superintendent Minister of Bethany Methodist Church, Edward Ofori-Donkor said.

Rev. Fr. George Nwachukwu

Author

info@recowacerao.org
RECOWACERAO NEWS AGENCY (RECONA) a été créé par le Révérend Père George Nwachukwu, le directeur de la communication de RECOWA-CERAO. Il s'agit d'une agence de presse catholique internationale uniquement au service de l'Église dans la sous-région ouest-africaine. Ce moyen médiatique attaché au bureau de RECOWACERAO a pour objectif de raconter l'histoire de l'Afrique en fournissant une couverture médiatique de tous les événements pertinents sur le continent africain, en donnant de la visibilité à la Conférence épiscopale ouest-africaine, aux activités de l'Église à travers l'Afrique, à la Cité du Vatican et le monde en général.
EnglishFrançaisPortuguês
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Instagram
Back to top